Coyote Butte South

Lundi 21 décembre (partie 1)

Il y a quelques mois nous avons eu la chance de décrocher, par un système de loterie sur internet, deux permis pour Coyote Butte South (CBS) pour les journées d'aujourd'hui et de demain. Seulement vingt personnes sont autorisées chaque jour à visiter cette zone de désert très difficilement accessible située entre Kanab et Page, à la limite de l'Utah et de l'Arizona. Notre programme idéal est de profiter de ces deux journées pour visiter les deux secteurs de CBS et d'y associer la visite de White Pocket où nous avons prévu de passer la nuit (dans la voiture) pour assister au coucher et au lever du soleil. Notre voiture qui n'est pas vraiment adaptée à la difficulté des pistes qu'il faudra affronter pour accéder à ce secteur et une météo plus que mitigée vont probablement chambouler notre programme. Mais bon, on n’a pas souvent une telle occasion, alors nous allons tout de même tenter notre chance !

Départ avant le lever du soleil. Après 60 kilomètres de bitume nous attaquons notre première piste. La House Rock Valley road est sans difficultés particulières (en dehors de la traversée à gué d'un petit cours d'eau) s'il n'a pas plu récemment. Nous parcourons aisément et à un bon rythme les 27 kilomètres à faire sur cette piste. Comme il est tôt nous y rencontrons plusieurs cervidés.


C'est maintenant que les choses sérieuses commencent. Il ne nous reste plus que quatre kilomètres à parcourir pour rejoindre notre première destination, mais cette portion de piste est réputée difficile, la faute à plusieurs passages de sable profond. Mais comme nous l'espérions et grâce à l'hiver, le sable est plus dense, plus humide et plus compact que celui que l'on rencontre ici en été. Il n'est donc pas très difficile de venir à bout des secteurs sableux. Notre petit SUV se comporte même plutôt bien dans la difficulté. Notre plus gros problème est la garde au sol qui est parfois limite pour franchir certaines zones où il y a de profondes ornières. Notre inquiétude est d'ailleurs renforcée, quand après avoir raclé à plusieurs reprises, nous vérifions notre protège-carter et découvrons qu'il est fait dans une matière plastique pas vraiment rigidifiée.

Nous arrivons au parking de la section Paw Hole de CBS et constatons que nous sommes seuls. Il y a peu de chance que le secteur voit son quota de vingt personnes aujourd'hui. Tant mieux !


Nous débutons notre randonnée et rencontrons très vite les formations rocheuses qui font la renommée de CBS.





Il n'y a pas de sentier dans le coin et comme nous n'avons pas beaucoup d'informations concernant cette randonnée nous nous déplaçons au feeling en nous dirigeant vers les formes étranges et les zones colorées que nous apercevons devant nous.






Dommage que le soleil nous boude, car il n’y a rien de plus moche sur une photo que ces ciels uniformément blanchâtres. Même sans soleil, un ciel avec diverses nuances de couleurs cela a son charme, mais là, on a vu mieux ! Le soleil reste caché jusqu'à ce que nous atteignions un immense et somptueux amphithéâtre rocheux. Les quelques rayons qui parviennent à traverser les couches de nuages embellissent encore ce site imposant. Mais cela ne dure pas longtemps, les nuages reprennent vite le contrôle.







Nous avons beau chercher partout, impossible de traverser cet amphithéâtre. Quelle que soit la direction que nous prenons, nous finissons toujours par tomber sur un à-pic. Il faut donc faire demi-tour et revenir presque au début de la randonnée.

Fini de se promener au hasard. Même si le site que nous avons découvert est majestueux, il est maintenant temps de nous diriger vers le seul endroit dont nous avons les coordonnées GPS : le secteur de Striation Cove que nous atteignons après une grosse demi-heure de marche. Nous y découvrons exactement le type de paysage que nous espérions trouver en venant ici. Il subsiste même quelques plaques de neige qui rehaussent encore la beauté des lieux. Dommage que le soleil soit si timide.


Après quelques photos, miracle ! En un quart d'heure le soleil fait son apparition et des zones de bleu trouent le ciel gris. Nous en profitons pour recommencer notre visite de Striation Cove sous le soleil (et cela n’a plus grand-chose à voir !) …











… et explorer plus en détail ses environs.






Cette immense butte aux sculptures étonnantes et aux couleurs impressionnantes est un des endroits que nous avons préféré à Paw Hole.








Après une bonne heure dans ces paysages magnifiques, le soleil disparaît. Nous ne le reverrons plus de la journée. Finalement nous avons bien fait de ne pas nous diriger directement à Striation Cove car nous n'aurions pas pu profiter de ce secteur pendant l'unique heure ensoleillée de cette journée. Si à ce coup de chance on rajoute la relative facilité que nous avons connue pour accéder en voiture jusqu'ici, nous pouvons dire que cette première visite s'est déroulée bien mieux que ce que nous espérions ce matin en partant de l'hôtel.

Nous nous rendons compte que sommes restés beaucoup plus longtemps que prévu à Paw Hole : plus de quatre heures. C'est largement mérité car nous avons vraiment adoré cette visite. Mais il est maintenant temps de rejoindre notre monture pour tenter d'accéder à White Pocket, notre seconde destination du jour.

à suivre…