Parc national de Zion

Jeudi 31 décembre (partie 2)

Après la belle balade de Many Pools nous décidons de prendre la direction du canyon principal de Zion, la zone la plus touristique et la plus renommée du parc. La route qui traverse ce canyon est interdite à la circulation des véhicules personnels une grande partie de l’année (de mars à octobre/novembre). Pour pouvoir y aller il faut alors obligatoirement emprunter les navettes gratuites mises en place par le parc. Une organisation qui ne permet pas de s'arrêter où on veut et qui rend chronophage tous déplacements. Mais en hiver, avec la baisse de fréquentation, cette route est ouverte à tous. C'est pour nous l'occasion d'aller y faire un petit tour. Nous avons déjà visité cette partie du parc lors de notre premier séjour aux Etats-Unis en 2000 et honnêtement cette zone, la plus connue de Zion, ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable.

Dès notre entrée dans le canyon nous sommes surpris par le monde que nous y trouvons. Quasiment tous les parkings sont complets ! Et dire qu’à vol d’oiseau nous ne sommes qu’à quatre kilomètres de Many Pools où nous n’avons pas rencontré âme qui vive pendant plus de deux heures en dehors de quelques mouflons. Nous parcourons tout de même les dix kilomètres de route qui s’enfoncent dans le canyon.







Même si le Zion canyon est majestueux, même si la lumière d’hiver met particulièrement bien en valeur ses grandes falaises rouges, même si le ciel est d’un bleu parfait, l'impression de notre premier voyage aux Etats-Unis demeure : nous préférons largement la route 9 et la partie Est du parc. Pour réellement apprécier le principal canyon du parc il faut y faire des randonnées, souvent longues et difficiles. Certaines de ces randonnées sont bien à notre programme (notamment Angels Landing et les Virgin Narrows), mais ce sera pour un autre voyage.

Comme nous avons encore pas mal de temps devant nous, nous décidons de finir notre journée en allant explorer Hoodoo City. Située le long de la Kolob Terrace road, tout près de la frontière ouest du parc, cette zone ne voit quasiment jamais personne. Une courte randonnée dans une neige assez profonde nous conduit jusqu’à la bordure du petit plateau qui abrite Hoodoo City.










Nous profitons d’une belle plaque de neige pour préparer le message photographique que nous enverrons le lendemain à notre famille et nos amis.



Nous avons gardé pour la fin le plus beau spécimen que nous ayons trouvé à Hoodoo City.




Il est temps de rentrer à Kanab en prenant le temps de faire à nouveau quelques arrêts sur la magnifique route     n°9.








Ce soir pour le réveillon de fin d'année à Kanab le choix est plus que limité : Mac Donald, Subway ou mexicain. Notre choix est vite fait, 2015 s’achèvera donc dans un resto mexicain …



Parc national de Zion

Jeudi 31 décembre (partie 1)

Nous avons décidé de consacrer la dernière journée de l'année 2015 au parc national de Zion. Lorsque nous arrivons à l'entrée Est du parc, l'endroit où la route atteint son altitude maximale (plus de 1 700 m), le petit jour se lève et les températures sont à nouveau glaciales : - 18 degrés Celsius.


Nous continuons de progresser sur la route 9 et juste avant d’arriver au tunnel qui donne accès à la vallée de la Virgin river, nous constatons que le petit parking (une dizaine de places seulement) qui est situé au départ de la balade pour Canyon overlook n’est pas entièrement occupé. De tous nos passages à Zion, c’est la première fois que nous voyons des places libres sur ce parking. Nous décidons donc de commencer la journée par cette petite balade (un kilomètre et demi aller-retour) qui se révèle être plutôt agréable. Elle passe par une grande alcôve …


… et offre quelques coups d’œil agréables sur les reliefs des environs.





Trop contents d’avoir une place de parking et donc l’occasion de faire cette balade, nous partons en oubliant de vérifier quel est le moment optimal pour le point de vue qui nous attend à la fin du sentier. Une chose est sûre, ce n’est pas le début de matinée (en tout cas pas en hiver). On devine bien que dans une ou deux heure(s) cela devrait être mieux, mais pour le moment, c’est encore l’ombre qui domine la vallée.


Un nouveau petit tour sur la route 9 (toujours aussi belle) ...




... et nous partons rejoindre le départ de la randonnée que nous avons choisie pour ce début de matinée. Notre choix s’est porté sur Many Pools une randonnée courte (trois kilomètres aller-retour) mais avec un dénivelé assez important. Cette randonnée ne figurant pas sur les cartes officielles distribuées par le parc, elle reste assez confidentielle. Contrairement à d’autres randonnées « non officielles », ici impossible de se perdre, il suffit de suivre le lit d’un petit cours d’eau.

L’environnement de cette balade, au cœur du massif de Zion, est non seulement très agréable, mais également impressionnant.



Mais l’intérêt principal de Many Pools, ce sont, comme son nom l'indique, les nombreuses piscines (plusieurs dizaines) qui émaillent le lit du cours d’eau qui descend des reliefs situés plus au nord. L’intérêt de cette randonnée atteint son paroxysme lorsque ces piscines sont remplies d’eau, ce qui est loin d’être toujours le cas. Nous avons de la chance, l’eau est bien présente, mais étant donné les températures du moment, c’est bien évidemment de la glace et d’une belle épaisseur.








Un peu avant d’arriver au terme de notre balade, nous avons la chance de tomber quasiment nez-à-nez avec un groupe de six bighorn sheeps (mouflons). L'un d'entre eux s'approche de nous en conservant tout de même une distance de sécurité raisonnable, nous observe un bon moment …




… et après avoir jugé que nous ne représentons pas une menace, rejoint ses congénères. Nous restons un long moment à les observer sans qu'ils ne se préoccupent vraiment de nous. Nous avons juste droit à un coup d’œil de temps en temps pour vérifier que nous ne nous rapprochons pas trop d’eux (jusqu’à trente/quarante mètres de distance cela ne semble pas poser de problème) et tout va bien. Quel beau moment !






Il est temps maintenant de laisser nos compagnons et de reprendre notre randonnée afin d’atteindre les dernières piscines.




Sur le chemin du retour le soleil un peu plus élevé nous permet de faire quelques nouvelles photos dans des zones qui étaient partiellement à l’ombre à l’aller.




Nous avons vraiment beaucoup apprécié cette randonnée et notre jolie rencontre avec les mouflons a encore renforcé son intérêt. Les piscines gelées et la neige qui parsème les roches rouge-orangé sont du plus bel effet. Cerise sur le gâteau, comme cette randonnée n'est indiquée ni sur les cartes, ni sur les guides distribués par le parc, il n'y a strictement personne. Une chose est sûre, c’est que si nous en avons l’occasion un jour, nous reviendrons ici avec plaisir pour pouvoir profiter de ces piscines photogéniques avec une eau non gelée.

à suivre …