Great Sand Dunes NP (1ère partie)

Samedi 11 juin

Le décalage horaire avec la France (8h) fait son office ce matin. Nous sommes réveillés vers 2h ! Encore plus tôt que d'habitude ... Trois heures de sommeil, ce n’est quand même pas beaucoup ! Impossible de se rendormir, nous en profitons donc pour ranger correctement nos affaires dans la voiture. Tout doit être réfléchi et il nous faut trouver une place pour chaque chose car si nous pensons avoir choisi une voiture correcte pour aller taquiner quelques pistes peu fréquentées, côté capacité de rangement, ce n'est pas le top.

Nous savions que nous serions réveillés de bonne heure. Au bout du septième voyage, cela ne nous surprend plus. Nous comptions d’ailleurs sur ce réveil matinal car nous avons pas mal de route à faire ce matin. A 3h35 nous partons, direction le parc national de Great Sand Dunes situé 270 kilomètres plus loin. Après un long cheminement sur l’autoroute, le dernier tronçon de route qui nous y conduit est assez agréable. Nous progressons dans des paysages de plateaux d'altitude et traversons quelques forêts de sapins. Un col nous amène jusqu'à 2 860 mètres d'altitude et au lever du jour la température y est plutôt fraîche (3 degrés !).

Nous atteignons le parc en tout début de matinée. Les premières visions que nous en avons nous semblent totalement irréelles. A 2 500 mètres d'altitude, coincée entre des montagnes aux sommets encore légèrement enneigés, nous découvrons une immense étendue de dunes de sable dont la plus haute mesure 230 mètres. Mais ce qui ajoute encore plus à cette sensation d'irréalité, c'est qu'au pied de ces dunes on trouve ... un torrent ! Des montagnes, des immenses dunes de sable (ce sont les plus grandes d'Amérique du Nord) et un torrent, voilà de quoi former une composition totalement inhabituelle et vraiment magique. Il faut dire que nous avons de la chance car nous sommes ici pile poil au bon moment : en plein sur le pic de débit de la rivière Medano, qui se tarira complètement au cœur de l'été.


Nous commençons notre visite à l'endroit d'où il est habituel de s’attaquer à l’exploration du champ de dunes. Notre premier contact avec les eaux de la rivière Medano est glacial.



Mais qu’est-ce que c’est beau ! Ce paysage qui mélange dunes et eau est vraiment étonnant.



Une fois la Medano traversée, nous allons faire une balade dans les dunes ... 




... mais nous faisons rapidement demi-tour car il nous semble que la lumière mettra mieux en valeur ces immensités en seconde partie d'après-midi. Nous décidons donc d'aller faire un tour le long de la piste qui suit la rivière Medano. Cette piste sableuse est réservée aux 4x4, c'est une bonne occasion pour un premier test (qui s'avérera très concluant) de notre 4x4. Notre premier arrêt, à Sand Pit, est assez sympa, d'autant plus que nous y sommes seuls …



... ou presque.


Notre second arrêt, à Castle Creek, est juste extraordinaire. Les dunes de sable, presque verticales, sont au contact direct de l'eau. Ce site fantastique est à nos yeux le plus beau du parc, exception faite lorsque l'on se retrouve au cœur du champ de dunes. 





Lorsque l’on prend un peu de hauteur …


… les paysages sont encore plus impressionnants.






Après avoir bien profité de cet endroit que nous avons tout particulièrement apprécié, nous allons faire un tour plus en aval où nous entamons une petite balade les pieds dans l'eau ...



... jusqu'à rejoindre l'endroit où nous étions ce matin. Et là, surprise ! Alors que nous étions quasiment seuls en début de matinée, maintenant on pourrait presque se croire sur la Côte d'Azur.





Il est plus de midi, nous nous sommes levés il y a déjà dix bonnes heures et il commence vraiment à faire faim. Nous allons manger à l' « Oasis », un peu avant l'entrée du parc. Burgers très corrects et tartes très appétissantes, mais rien qu'en les regardant on peut facilement prendre un kilo ! Après cette pause bien méritée, nous repartons pour Great Sand Dunes.

à suivre ...