Hoodoos vers Gallup et Pinedale, Window Rock et Venus Needle

Mercredi 15 juin :

Nos quatre premières journées ont été consacrées à la visite de parcs gérés par l'administration des parcs nationaux, une excellente administration. Ces visites étaient passionnantes, mais il est temps maintenant de sortir des sentiers battus et de s'offrir quelques virées dans des zones beaucoup moins connues, parfois même quasiment inconnues.

Notre matinée sera dédiée aux hoodoos, avec deux sites très différents l'un de l'autre. Le premier, situé pas très loin de Gallup, expose une superbe collection de hoodoos blancs à chapeau jaune. On y accède par quelques kilomètres de pistes qui nécessitent un SUV et doivent rapidement devenir infranchissables par temps de pluie. La randonnée qui conduit aux hoodoos est courte mais nécessite l'ascension d'une colline d'une cinquantaine de mètres de hauteur. Quand on arrive au sommet de cette colline on découvre un superbe site de hoodoos, situé au pied d'une falaise blanche.






Quelques dizaines de hoodoos de toutes tailles sont réunis là, sur une zone d’une centaine de mètres de longueur et de quelques dizaines de mètres de largeur.







Les plus grands de ces hoodoos atteignent une dizaine de mètres, peut-être même un peu plus.



Certains sont beaucoup plus massifs. Ils ne manquent pourtant pas de charme.




Inutile d’aller au-delà du relief qui ferme le petit secteur où sont groupés les hoodoos, on n’en trouve pas un seul autre et les paysages sont sans grand intérêt.

Ce site n'est que très rarement visité car totalement méconnu (merci à un site allemand d'en avoir révélé sa localisation). Inutile de dire que nous ne croiserons personne. Si on apprécie les hoodoos, il mérite pourtant largement un détour. Notre journée commence bien !

Notre second site à Hoodoos est situé à environ 25 kilomètres de Gallup (à vol d’oiseau), en direction de l’est. Lui non plus n'est pas très connu. Il semble tout de même un peu plus visité que celui de notre première randonnée car on y trouve pas mal d'empreintes de pas. Il est sans doute moins confidentiel car il est visible depuis la piste qui permet d'y accéder (2nd Canyon road). Encore faut-il passer dans le secteur pour le découvrir ! Car il n’y a en effet pas vraiment de raisons d’emprunter cette piste si on ne connait pas l’existence de ces hoodoos. Le long de cette piste on trouve plusieurs sites similaires qui accueillent des hoodoos. Nous décidons d'aller explorer le dernier de ces sites quand on arrive par le côté ouest. C'est le plus grand et celui qui est réputé être le plus intéressant. La marche d'approche est très courte, quelques centaines de mètres seulement, et nous conduit directement au pied de la falaise qui abrite les hoodoos.



Nous décidons de longer par le bas la falaise pour nous rendre à l’extrémité est du secteur intéressant (environ 200 mètres de long), puis de tenter d’accéder au cœur des hoodoos afin de traverser le massif sur toute sa longueur en direction de l’ouest. Les pentes sont importantes et certains passages nécessitent même un peu d’ « escalade ». L’accès aux hoodoos n’est pas donc simple mais nous sommes récompensés par une belle vue et quelques spécimens assez intéressants.



Par contre, difficile de suivre notre plan initial (traversée de la zone des hoodoos par l’intérieur) sans prendre quelques risques que nous n’avons pas envie de courir. Nous revenons donc à notre point de départ d’où il est très facile d’atteindre le cœur de la zone intéressante et commençons notre exploration. Ici, c'est le paradis des hoodoos roses. Ils doivent se sentir bien car leur concentration est extrêmement dense dans ce secteur.





Se promener au cœur des hoodoos est un peu fatigant (incessantes montées et descentes, voire même un peu d'escalade par endroit) mais permet de bénéficier des meilleurs points de vue …





… et d’approcher de près des hoodoos de belle taille.






Sur le chemin du retour nous trouvons quelques cactus avec de jolies fleurs rouges. Par endroit le sol est quasiment couvert sur quelques mètres carrés de ces cactus. Pour le moment il n’y a que quelques fleurs, mais on devine que dans une ou deux semaine(s) cela va être splendide !


Après cette double séquence hoodoos et avant de quitter les environs de Gallup nous retournons à Window Rock. Puisque hier, en seconde partie d’après-midi, l’arche était partiellement dans l’ombre, il nous semble qu’elle devrait être dans la lumière en ce milieu de journée. Encore perdu ! Elle est encore partiellement dans l’ombre, mais de l’autre côté. Si quelqu’un sait quand il faut venir pour la voir entièrement dans le soleil, nous sommes preneurs …


Sur la route de notre destination suivante, au détour d'un virage, nous sommes surpris par la vision d’une multitude de drapeaux américains. Il s’agit d’un cimetière de vétérans. Impressionnant ! Ici, le mot patrie a encore un sens ...



Dans ce cimetière nous découvrons un drapeau noir qui nous est inconnu. Il porte l’inscription « POW MIA - You are not forgotten ». Après une petite recherche sur internet, nous trouvons la signification de POW (Prisoners Of War) et de MIA (Missing In Action). Il s’agit donc d’un drapeau qui rend hommage aux prisonniers de guerre et aux morts au combat.


Autre petit arrêt à Venus Needle (l'aiguille de Venus), une majestueuse tour de grès qui s'élève au milieu de nulle part. A votre avis qu'elle est la hauteur de cette aiguille surdimensionnée ?



à suivre …