Coyote Buttes North & The Wave (suite) - Pahreah


 Vendredi 1er janvier (partie 2) :

Après avoir tranquillement profité de The Wave et repris un peu de force, nous allons faire un tour dans la zone de brainrocks (rochers en forme de cerveaux) située juste au nord-est de la vague. Rien d’exceptionnel mais nous y découvrons quelques piscines gelées.




Il n’est pas encore 13 heures et l’ombre est déjà est en train de recoloniser The Wave.


Petit conseil pour ceux qui viendront ici en hiver, il ne faut pas louper le créneau horaire 11h-12h qui semble clairement être le plus favorable pour faire des photos avec la vague en pleine lumière.

Pour continuer la journée et à défaut de Big Mac, nous partons rendre une petite visite à Hamburger Rock. En chemin nous passons par quelques piscines plutôt photogéniques …





… et nous arrivons à Hamburger Rock. Je crois qu’il est inutile d’expliquer d’où vient ce surnom !


En à peine une demi-heure le site se vide complètement. Tout le monde (sauf nous) est reparti en direction du trailhead (le point de départ d’une randonnée). Il n’y avait personne à 10h30 et il n’y a plus personne à 13h. Quand on connait la difficulté qu’il y a à obtenir un permis, c’est vraiment dommage de ne pas profiter un peu plus des merveilles que recèle Coyote Buttes North. Maintenant que tous ceux que nous avons « envoyés » à Second Wave sont sur le chemin du retour, il est temps pour nous d’aller rejoindre la seconde vague pétrifiée de cette superbe région.







Après Second Wave nous partons visiter un grand secteur de brainrocks situé entre les deux vagues. Le temps de faire une première série de photos ...





... et en quelques minutes le ciel se couvre quasiment entièrement. Le soleil ne fait plus que de toutes petites apparitions et de très courte durée. Vu la tournure qu’a pris le ciel cela devrait durer un bon moment. Comme nous avons déjà bien profité de notre journée, c'est le moment pour nous de prendre le chemin du retour. Mais avant de partir nous ne pouvons pas résister et nous allons à nouveau passer un peu de temps dans The Wave.







Avec la disparition du soleil la température baisse fortement et nous avons vraiment froid maintenant. La randonnée retour se fait à un bon rythme ce qui nous permet de nous réchauffer un peu. Comme à chacune de nos visites, juste avant de quitter le plateau rocheux et d’atteindre la zone sableuse, nous nous égarons un peu et c’est le GPS qui nous remet sur le droit chemin.


Vous remarquerez, en rose sur le sac à dos, notre précieux sésame : le permis qui est obligatoire pour venir ici. Les contrôles sont assez nombreux, même si cette fois nous ne verrons pas de rangers ni les amendes aux contrevenants, très salées. Nous atteignons le parking un peu avant 16h, avec une vingtaine de kilomètres dans les pattes. Contrairement à notre habitude, aujourd’hui nous ne nous ruons pas sur la glacière. S’il y a une chose dont nous n’avons pas besoin aujourd’hui, c’est bien d’eau fraiche !

Le soleil qui a tapé une bonne partie de la journée a dégelé la piste qui est devenue un véritable bourbier. Notre voiture qui était déjà très sale est maintenant dans un état lamentable. Nous allons avoir du boulot demain pour la rendre présentable.


Chaque fois que nous allons à The Wave nous avons un rituel immuable : nous finissons la journée à Pahreah. Et ce n'est pas parce que nous y sommes allés il y a à peine dix jours (ici) que nous allons manquer à notre rituel.

Ici aussi, je crois que nous ne nous en lasserons jamais. En plus ce soir nous avons de la chance, malgré un ciel complètement bouché, nous avons tout de même droit à quelques rayons de soleil parfaitement positionnés sur la plus belle des collines. Le spectacle est splendide !






La colline d’à côté a également droit à quelques rayons de soleil et là-aussi c’est pas mal !



Par contre pour le coucher du soleil, le ciel est beaucoup trop chargé.


Mais bon, nous ne pouvons pas nous plaindre, notre journée a été extraordinaire ! Ça c’est un premier janvier dont nous nous souviendrons longtemps.

Retour à Kanab où notre restaurant mexicain préféré, Escobar, le seul bon restaurant de cette ville à nos yeux, est encore fermé. Malgré plusieurs nuits dans cette ville nous n’aurons pas eu l’occasion d’aller y passer une seule soirée. Comme nous n’avons pas vraiment envie de retourner dans le même resto qu’hier, ce soir se sera fast food chez Mac Do. La fin de la soirée est consacrée à mettre un peu d’ordre dans la voiture car il y en a un peu partout et à commencer de préparer les sacs en vue de notre départ qui commence sérieusement à se rapprocher.