Pictographes, Dirty Devil overlook et coucher de soleil

Lundi 28 décembre (partie 2) 

Avec notre échec relatif dans Crack canyon, nous n'avons pas eu notre dose suffisante de canyon pour aujourd'hui. Nous décidons donc d'aller en explorer un autre. Notre choix se porte sur un canyon méconnu qui est sensé abriter une petite merveille. Après un peu de piste et une pause casse-croûte, nous sommes au départ de notre randonnée en tout début d’après-midi. Nous commençons par tourner un peu en rond pour trouver l’entrée et la partie intéressante de la balade commence dans un charmant petit canyon ...





... où dame Nature a exercé avec brio ses talents de peintre.






Rapidement ce petit canyon s'ouvre et s'approfondit. C'est le signal que nous attendions : nous arrivons dans le secteur que nous recherchons. Nous localisons sans difficultés notre objectif. Il est situé au niveau de la falaise nord, quasiment tout en haut, mais y accéder ne semble pas aisé. Quoique, en passant par la droite, c'est peut être bien possible ... L'ascension n'est pas réellement compliquée, mais il ne faut pas avoir peur du vide et être prêt à franchir quelques courts passages un peu limites (pour nous).





Nos efforts sont largement récompensés. Nous découvrons, abrité au plafond d'une petite alcôve rocheuse, un petit panneau de pictographes d'une délicatesse extrême et d'une beauté envoûtante.







Ces peintures, vieilles de plusieurs centaines d'années, sont parfaitement conservées même si on y trouve tout de même quelques traces de vandalisme. Quelqu'un a tenté d'en découper une partie (heureusement sans succès et sans causer trop de dégâts) et un autre crétin (pour rester poli) a eu l’idée débile de graver « FRA » dans le coin supérieur gauche. Comment peut-on être aussi c… ? Malgré ces dégradations, nous sommes étonnés de les trouver dans un tel état de conservation. Ces pictographes sont assez facilement accessibles et surtout à portée de main. Quand on sait qu'il suffit de les toucher pour les dégrader fortement et comme trop souvent nous constatons la bêtise de ceux qui ne peuvent passer par un endroit sans laisser une trace de leur passage en gravant leur nom ou leurs initiales dans la roche (parfois même au cœur même de ces véritables œuvres d'art), cela semble relever du miracle. Ce sont sans doute leur relatif isolement et le fait qu'elles soient peu connues qui ont permis à ces peintures d'arriver jusqu'à nous quasiment intactes. Espérons qu'il en sera ainsi pour quelques siècles encore ...

Une fois de plus nous constatons que le site où sont situés ces pictographes n'a pas été choisi au hasard. Il est tout simplement majestueux !


Ici, aux côtés d'une telle œuvre, nous avons l'impression d'être hors du temps. Comme hier lorsque nous étions à Wild Horse Window, il émane de cette petite alcôve quelque chose d'indéfinissable qui confère à ce lieu une ambiance très particulière. Encore une superbe balade qui nous a conduits à un site où il est impossible de rester insensible à la beauté de la nature et au génie humain.

Comme il nous reste encore un peu de temps, nous décidons de finir notre journée à Dirty Devil overlook. Pour y aller, rien de plus simple, il suffit de suivre le ruban blanc.


Du bord de la falaise, le point de vue sur la rivière Dirty Devil est époustouflant. Dommage que le soleil ne soit pas de la partie.



La faute à qui si nous ne pouvons pas faire de jolies photos depuis le point de vue ? La faute aux nuages ! Heureusement, ils tentent de se faire pardonner ...




Le soleil étant maintenant trop bas pour pouvoir illuminer le canyon, il est inutile d'attendre son hypothétique retour. Nous quittons les lieux et sur la route qui nous conduit à Hanksville, nous assistons à un coucher de soleil de toute beauté et très coloré sur les Henry Mountains. Nous avons rarement vu tel coucher de soleil. Le ciel semble littéralement être la proie des flammes …








Par rapport à Caineville où nous étions hier soir, Hanksville, où nous passerons deux nuits, a des allures de grande ville. On y trouve une bonne vingtaine de maisons, deux stations-service, une petite supérette (avec surtout des rayons vides), une église et un restaurant. Pas de bol, ce dernier est fermé le soir ! Nous sommes sauvés par une des deux stations-service qui propose un coin restauration rapide plutôt correct.