Parc national de Zion

Jeudi 31 décembre (partie 2)

Après la belle balade de Many Pools nous décidons de prendre la direction du canyon principal de Zion, la zone la plus touristique et la plus renommée du parc. La route qui traverse ce canyon est interdite à la circulation des véhicules personnels une grande partie de l’année (de mars à octobre/novembre). Pour pouvoir y aller il faut alors obligatoirement emprunter les navettes gratuites mises en place par le parc. Une organisation qui ne permet pas de s'arrêter où on veut et qui rend chronophage tous déplacements. Mais en hiver, avec la baisse de fréquentation, cette route est ouverte à tous. C'est pour nous l'occasion d'aller y faire un petit tour. Nous avons déjà visité cette partie du parc lors de notre premier séjour aux Etats-Unis en 2000 et honnêtement cette zone, la plus connue de Zion, ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable.

Dès notre entrée dans le canyon nous sommes surpris par le monde que nous y trouvons. Quasiment tous les parkings sont complets ! Et dire qu’à vol d’oiseau nous ne sommes qu’à quatre kilomètres de Many Pools où nous n’avons pas rencontré âme qui vive pendant plus de deux heures en dehors de quelques mouflons. Nous parcourons tout de même les dix kilomètres de route qui s’enfoncent dans le canyon.







Même si le Zion canyon est majestueux, même si la lumière d’hiver met particulièrement bien en valeur ses grandes falaises rouges, même si le ciel est d’un bleu parfait, l'impression de notre premier voyage aux Etats-Unis demeure : nous préférons largement la route 9 et la partie Est du parc. Pour réellement apprécier le principal canyon du parc il faut y faire des randonnées, souvent longues et difficiles. Certaines de ces randonnées sont bien à notre programme (notamment Angels Landing et les Virgin Narrows), mais ce sera pour un autre voyage.

Comme nous avons encore pas mal de temps devant nous, nous décidons de finir notre journée en allant explorer Hoodoo City. Située le long de la Kolob Terrace road, tout près de la frontière ouest du parc, cette zone ne voit quasiment jamais personne. Une courte randonnée dans une neige assez profonde nous conduit jusqu’à la bordure du petit plateau qui abrite Hoodoo City.










Nous profitons d’une belle plaque de neige pour préparer le message photographique que nous enverrons le lendemain à notre famille et nos amis.



Nous avons gardé pour la fin le plus beau spécimen que nous ayons trouvé à Hoodoo City.




Il est temps de rentrer à Kanab en prenant le temps de faire à nouveau quelques arrêts sur la magnifique route     n°9.








Ce soir pour le réveillon de fin d'année à Kanab le choix est plus que limité : Mac Donald, Subway ou mexicain. Notre choix est vite fait, 2015 s’achèvera donc dans un resto mexicain …