Fisher Towers et Parc National de Arches

Samedi 26 décembre

Il fait sept degrés en dessous de zéro lorsque nous sortons de l'hôtel ce matin. Après avoir fait le plein nous prenons la direction des Fisher Towers par la superbe route 128 qui longe le Colorado. Au départ de Moab la route est complètement verglacée puis à mi-chemin elle devient simplement non déneigée. La conduite demande un peu d’attention, il serait dommage d’aller voir d’un peu trop près le Colorado dont les eaux doivent être glaciales. Après trois quarts d’heure de route nous atteignons la piste d’accès aux Fisher Towers et très rapidement nous tombons sur un américain qui s’est engagé avec une petite berline et qui est en train de tenter de faire demi-tour. Nous le laissons faire sa manœuvre et lorsqu’il nous croise il nous explique qu’il est impossible de passer et que nous devrions faire demi-tour comme lui. Après les 27 kilomètres de pistes de Valley of the Gods, ce ne sont pas trois kilomètres enneigés qui vont nous arrêter, même si il y a pas loin d’une quinzaine de centimètres de neige ! Nous lui expliquons donc que nous allons continuer notre route et que cela ne devrait pas nous poser de problème. Pas convaincu, il nous indique qu’il va attendre que nous soyons arrivés au parking avant de partir, afin de pouvoir appeler les secours si besoin. C’est gentil de sa part, mais il n’a pas dû se rendre compte que nous n’avons pas tout à fait le même type de véhicule que lui. Enfin, si cela lui fait plaisir …

Deux minutes plus tard nous sommes au parking et après nous être équipés pour le froid, nous partons pour une randonnée de quelques kilomètres dans une zone recouverte d'une bonne dizaine de centimètres de neige.





Heureusement pour nous, quelqu'un a fait cette randonnée hier et ses pas n’ont pas été totalement effacés par la neige de cette nuit. C’est limite, mais même si parfois nous perdons sa trace, nous parvenons tout de même à nous repérer. Quelle chance que ce randonneur soit passé là hier, car sans lui nous n'aurions pas pu aller très loin car il est souvent impossible de repérer le sentier.

Avec la neige, les Fisher Towers, ces imposantes tours de pierre, se présentent de façon totalement inhabituelle.








A la fin de notre randonnée, lorsque nous rejoignons la voiture, la température est toujours de moins sept degrés. Nous n'avons pas trop souffert du froid sauf lorsque nous étions exposés au vent. C'est plutôt bon signe pour les jours à venir car le froid devrait se maintenir, voire se renforcer.

Nous quittons les Fishers Towers et reprenons la route 128 qui longe le Colorado. Les déneigeuses et les quelques degrés d’augmentation de la température ont fait du bon boulot, la route est quasiment entièrement déneigée.


Contrairement à ce matin le soleil atteint, au moins par endroits, le canyon et les paysages saupoudrés de blanc sont plutôt agréables.



Notre destination pour cet après-midi est le parc national de Arches où nous commençons par un petit arrêt à la très impressionnante Balanced Rock, qui ne nous offre pas son meilleur profil sous la lumière.



Nous nous rendons ensuite à North & South Windows où la lumière est déjà beaucoup plus intéressante. Avec la neige, cette double arche monumentale est tout simplement époustouflante.


Notre balade nous conduit au plus près de South Window (ouverture de 32 m de large pour 20 m de haut) …



… puis de North Window (ouverture de 28 m de large pour 16 m de haut). Le vent, bloqué à l’arrière du massif qui abrite ces deux arches, s’engouffre par l’ouverture de North Window et transforme la zone située juste en face de cette arche en une petite Sibérie.




Mais si nous sommes venus ici, c’est surtout pour nous rendre à Delicate arch, le joyau incontesté du parc. L’éreintante montée jusqu'à l'arche, qui se fait à découvert et sous une chaleur torride en été, est d'une facilité déconcertante en hiver.



La vraie difficulté, nous la rencontrons juste avant d'arriver à l'arche où la dernière centaine de mètres du sentier, étroite (à peine un mètre de largeur), en montée et longeant le vide, est recouverte d'une épaisse couche de glace. Frayeur garantie sur cette section où il est strictement interdit de glisser sous peine de « petit » problème. Certains trouvent d’ailleurs plus raisonnable de faire demi-tour juste avant de toucher au Graal. C’est dommage car le jeu en vaut vraiment la chandelle !




Le site qui accueille cette superbe arche est lui aussi très photogénique.



C’est la troisième fois que nous venons admirer Delicat arch et nous ne sommes toujours pas blasés. Mais comment pourrait-on l’être ! Avec la luminosité de cette fin de journée, Delicate arch est somptueuse.






Quelques secondes avant que le soleil ne passe sous l’horizon nous prenons le chemin du retour. Nous souhaitons éviter de nous retrouver avec tous ceux qui assistent à ce magnifique spectacle sur la section verglacée. Et nous avons bien raison car dans le sens de la descente c’est encore plus délicat qu’en montant. Passée la zone verglacée, la descente se fait au pas de course pour rallier le parking juste avant la nuit.

Après trois quarts d’heure de route nous finissons cette belle journée avec un méga-hamburger et une bonne bière à la Moab Brewery.